Qu’est-ce que le trading ?

Le trading qui est un terme anglais désignant la négociation ou opération est un terme souvent mentionné, mais dont le sens exact est rarement compris par les particuliers. La raison de cette incompréhension est que l’univers du trader est bien compliqué pour les novices. Afin de mieux éclaircir certains points, nous allons vous expliquer quelques principes de base de ce que vous devez savoir sur le trading. En lisant notre article d’information, j’espère que vous comprendrez mieux en quoi consiste le trading.

Les différentes catégories de trading

Le trading est une activité financière réalisée par les traders. Pour définir ce que c’est, sachez qu’il comporte trois principaux domaines, à savoir le trading pour compte propre, le trading des flux et le market making. Pour mieux comprendre ce que ces trois types de prestations renferment, découvrons tour à tour ces termes propres au trading.

Le trading pour compte propre

Pour ce genre de service, le trader bénéficie d’un certain montant qu’on lui alloue pour qu’il puisse prendre position tout en minimisant les risques réalisés par rapport aux gains prévus. Ce genre d’exercice est effectué par exemple par des banques qui attribuent des fonds spécifiques dans ce genre de prestation. Malgré sa pratique tolérable, ce type de trading est très critiqué. Heureusement, sa popularité ne représente qu’une faible part des activités liées au trading.

Ça se joue aussi sur le crypto trading :
Formations + Bonus offerts

Le market making

Cette utilité économique au monde du marché boursier peut-être considérée comme une activité de facilitation. Les traders spécialisés dans cette branche ont pour mission d’affirmer des prix à longueur de journée, ces prix sont déterminés sur certaines offres et les données sont présentées en continu. Les traders de market making ont pour tâche de permettre aux marchés d’être suffisamment fluides afin de réduire les risques des mouvements trop dangereux.

Le trading de flux

Ce type de trading est le plus courant lors des activités de trader. Le spéculateur reçoit des demandes de prix des produits qu’il devra traiter. Ces prix sont obtenus de la part de divers clients comme les asset manager et les grands groupes du CAC 40. L’utilité de la demande de prix consiste à réduire les risques des pertes liées à la fluctuation des monnaies de change. Afin de couvrir la baisse du dollar par rapport à l’euro, un groupe européen qui a comme comptabilité le dollar devra analyser le trading de flux. Dans ce cas, la société qui demande un prix doit envisager une contrepartie obtenue par la banque à qui elle demande le prix. Le rôle du trader est donc de donner un prix au risque encouru puis de le porter à la banque. Il devra ensuite porter ce risque et le gérer à la demande de la banque, soit le revendre pour une contrepartie plus avantageuse. Cette démarche est identique pour tous les autres actifs sous-jacents tels que les taux, les actions, les bitcoins…

Pour résumer, le but du trader de flux consiste à ne pas spéculer, mais de donner un prix à des risques, sur des actifs à garder ou non dans son portefeuille de titre. Il doit calculer pour que ni la banque ni le client ne prennent de risques trop importants.